Copyright © 2017. Tous droits réservés.Contactez l'auteur à:a.debordes@laposte.net

REMISE EN ETAT D'UNE CENTRALE INERTIELLE

                                                                                    AVERTISSEMENT

Cette remise en état n'à qu'un but didactique, cette centrale inertielle ne sera jamais remontée à bord d'un quelconque aéronef


La plateforme inertielle que j'ai récupérée est partiellement démontée et en très mauvais état
Probablement en provenance d'un KC135
Un démontage par un précédent intervenant a été effectué sans précautions et a créé des dégâts, surtout au niveau des balais frotteurs et des roulements des cuves
Mais rien d'irréparable, aucune pièce maîtresse n'étant cassée

La centrale complète comporte un gyroscope massif tournant dans une enceinte sous vide et trois accéléromètres montés en trièdre au centre de l'ensemble, le tout en montage gigogne dans un système à trois degrés de liberté, ce qui implique d'avoir des balais avec un grand nombre de contacts pour véhiculer les informations de position ainsi que les tensions des moteurs et des capteurs de position

Par chance, je pense qu'il ne manque aucunes pièces et j'ai retrouvé tout les morceaux dans une petite boite (enfin je l'espère)

Je vais commencer par remettre en état le gyroscope central et les accéléromètres car cette partie a été démontée de la centrale et je l'ai récupérée à part
C'est cette partie qui normalement se trouve dans une autre cuve mobile suivant un troisième axe
Il y a du centre vers l'extérieur :

  • 1)-Le gyroscope dans son enceinte sous vide ( la "toupie")
  • 2)-Une première cuve interne dans laquelle peut tourner l'enceinte du gyroscope de façon perpendiculaire à l'axe de rotation du gyroscope
  • 3)-Une deuxième cuve externe dans laquelle peut tourner la cuve interne de façon perpendiculaire à l'axe de la cuve externe
  • 4)-Le bâti de la centrale qui est relié de façon rigide au mobile à diriger (l'avion) et dans lequel peut tourner la cuve externe  de façon perpendiculaire à l'axe de rotation de la cuve interne et dans l'axe de roulis de l'avion

L'ensemble entre la toupie et le bâti se comporte donc comme un joint de cardan parfait

Je conserverai ces dénominations pour la suite de l'exposé
Certaine lignes ne concernent que les indications que j'ai relevées pour le remontage (longueurs de vis par exemple)

1ere  partie La toupie et la cuve interne

2eme partie La dépose de la cuve externe

3eme partie Le remontage des éléments mobiles

4eme partie Le resolveur

5eme partie Les essais


LA CENTRALE 

La centrale dans son ensemble :
La centrale capot ouvert :
Gros plan sur le dessus de la cuve externe :

Sur cette photo on distingue la tête de la cuve externe
C'est à l'intérieur de celle-ci que se trouve l'ensemble cuve interne/toupie que je vais devoir remettre en état
Cette cuve est libre dans l'axe du roulis
 
La partie inférieure de la centrale avec son câblage et les passages étanches :
( Toute la centrale est normalement sous atmosphère neutre , d'ou tout les joints étanches )
TOUPIE ET CUVE INTERNE
CUVE EXTERNE
ELEMENTS MOBILES
LE RESOLVEUR
LES ESSAIS
INTRODUCTION
Accueil


Copyright © 2017. Tous droits réservés.