Copyright © 2017. Tous droits réservés.Contactez l'auteur à:a.debordes@laposte.net

Laser argon ALC 909

C'est un laser que j'ai récupéré chez un ami et qui était utilisé pour des spectacles
Après l'arrêt des activités de cette personne ce laser est resté plusieurs années sans fonctionner et a été stocké à divers endroits

J'ai récupéré aussi deux alimentations pour ce laser dont une complète avec le transfo de chauffage et le transfo d'électro-aimant ainsi qu'une télécommande

LA TETE LASER

Je commence par un bon dépoussiérage et un nettoyage


Pour plus de facilité je dépose l'ombilical avec les tuyaux d'eau de refroidissement

Après ce nettoyage je constate que le miroir arrière a les vis de réglage de son support qui ne sont pas en contact avec le bâti du laser


C'est probablement dû au stockage en position verticale avec le rouleau de l'ombilical qui appuyait sur le support du miroir
Ce support est plaqué contre le bâti par deux ressorts formés par des lamelles élastiques
Ces lamelles se sont déformées et ne maintiennent plus le miroir AR dans sa position normale

Je tente de sortir ces ressorts sans déposer le miroir , en souhaitant que ça n'est pas cassé le tube
Le démontage du première se fait sans trop de difficultés
Il est bien déformé :


Une fois le ressort retiré le miroir ne revient toujours pas en position
Le second ressort ( celui du bas ) est déformé aussi et il va falloir le sortir


Je défais les deux fils de chauffage de la cathode pour pouvoir passer la clé dessous sans forcer sur le tube car ces deux fils sont très rigides


Puis j'essai de sortir le ressort du bas
Malheureusement , impossible d'avoir la vis du fond , la tête de la clé ne veut pas rentrer dedans , et pour cause , il y a un gravier qui c'est coincé dans la tête de la vis ( ce sont des 6 pans creuses)


Je décide de démonter la plaque latérale pour y accéder
Cette plaque ne participe pas au maintien de l'alignement des miroirs ( ce sont les trois barres en invar ) je peux donc la démonter sans risquer de désaligner le laser


Je redresse les deux ressorts ( qui sont constitués par deux lamelles métalliques chacune serrées dans une pince )
Ensuite c'est le remontage avec beaucoup de précautions , l'extrémité du tube est juste à coté et le moindre faux-mouvement pourrait lui être fatal
De plus le support du miroir n'étant plus fixé par les ressorts il n'est plus tenu que par le bout du tube , il ne faut donc pas forcer dessus

 

Une fois tout remonté , les vis de réglage du miroir AR sont bien plaquées sur le bâti et le miroir ne bouge pas
J'espère qu'il est resté aligné
A l'avant , le miroir de sortie ( l'OC ) n'a pas l'air d'avoir bougé donc je n'y touche pas

PREMIER TEST 


J'ai aussi fait une révision rapide de l'alimentation
Démontage et contrôle des pièces les plus critiques , remplacement d'une liaison qui avait chauffée et charbonnée et légère modification du circuit de refroidissement pour l'adapter à mon atelier

Puis direction le garage pour les essais :



Je commence par faire fonctionner le circuit d'eau pour éliminer toutes les fuites et régler le bon débit

Puis ensuite je met le jus
Première mise en route , le tube s'amorce et s'illumine




Je monte la puissance et j'ai enfin un léger faisceau , peu puissant et qui me parait double
Le miroir AR a surement besoin d'être retouché légèrement , d'ailleurs quand je le bouge un peu le faisceau change de puissance en plus ou en moins
Le réglage de l'alignement doit être extrêmement précis pour un bon fonctionnement

Par contre , impossible de faire monter le courant à plus de 14 ampères



J'ai fait fonctionner le laser à cette puissance quelques minutes avec des arrêts et remises en route de façon à lui faire retrouver sa puissance
Un laser argon qui reste arrêté sans fonctionner pendant longtemps perd sa puissance par modification de la pression interne
Dans le pire des cas il refuse de redémarrer

Par chance , celui-là a redémarré du premier coup mais la puissance est faible

Puis je me suis arrêté un moment et quand j'ai voulu redémarrer le laser , l'alim n'a plus rien voulu savoir , la tension s'écroule dès que le tube est amorcé et le tube s'éteint
Par contre au moment de l'amorçage les condensateurs se déchargent dans le tube et j'ai un spot bien lumineux une fraction de seconde

Comme je dispose d'une autre alimentation , je vais la monter

SECOND TEST


Après le remplacement de la partie "variateur" de l'alim ( c'est la partie qui gère le courant de décharge dans le tube et que j'ai en double ) j'ai refais un essai

A la mise en route le tube c'est allumé du premier coup mais le courant était à 30 ampères
J'ai regardé si je n'avais pas tourné le réglage de la puissance par mégarde , mais il était bien à zéro
L'alim reste "à fond"
Il doit y avoir un composant en court-circuit dans le circuit de puissance

J'en ai profité pour faire quelques essais quand même

Première constatation , le faisceau est bien double


J'ai projeté le faisceau à quelques mètres sur une feuille blanche ( forma A4 pour donner l'échelle ) , le spot est dégueulasse et l'on distingue nettement les deux impacts


Il va y avoir du nettoyage d'optiques à faire et un réalignement des miroirs
Je vais devoir aussi réparer les alimentations avant de faire ces réglages

LES ALIMENTATIONS


Je commence par déposer l'alimentation du rack :


Le rack contenant les transfos , les sécurités , l'arrivée et le retour d'eau une fois le variateur enlevé :


Il faut que j'ouvre le bloc de droite du variateur pour atteindre la pièce que je soupçonne
De gauche à droite il y a le redresseur et sa gestion , au milieu le groupe de condensateurs et à droite le variateur de courant ( celui marqué danger haute tension )

Le montage est assez compact et je commence par enlever la carte de gestion qui se trouve à l'arrière ce qui m'oblige à déposer le câblage de puissance car il y a deux capteurs inductifs soudés sur la carte et qui sont traversés par les fils de puissance


Ensuite je dépose le groupe de condensateurs qui est au centre
Puis je veux déposer le variateur du châssis en enlevant les vis de dessous mais il y a le circuit de refroidissement qui est commun aussi au redresseur
Je dépose donc l'ensemble complet du châssis :


En plus c'est tartiné de graisse thermique et j'en m'en fout de partout

Je fait rapidement quelques mesures , ce que je pensais est confirmé : un des mosfets de puissance est en court-circuit

Je vais tenter de le sortir sans tout démonter car en plus la référence de cette pièce est derrière et donc illisible tant qu'il n'est pas démontée
Je commence par les tôles puis je dépose la carte supérieure qui porte les selfs des filtres :


Et le module de puissance une fois déposé :


C'est un double mosfet de puissance
J'ai tracé le schéma général du variateur , les deux sont montés en parallèle avec leurs selfs et capas
Un des deux est bien en court-circuit franc , ce qui laisse donc passer toute la puissance vers le laser
Celui qui est encore bon ne peux donc plus agir

C'est un module SANREX ref FBA75CA50

Je fais aussi un test du module de l'autre alimentation ( sans tout démonter )
Je pense que lorsque j'ai testé le laser et que je ne pouvais avoir que 15 ampères soit juste la moitié du courant maxi , il devait y avoir un élément déjà coupé
Et l'autre élément qui avait déjà dû souffrir a suivi le même chemin lors de ma remise en route
D'où une extinction totale du laser

Il est effectivement coupé sur ces deux éléments

J'en ai commandé deux

A suivre ......

HAUT
ACCUEIL


Copyright © 2017. Tous droits réservés.